Rencontre 2.0 (2ème partie)

Que voilà une farce qui ne relève pas le goût du plat que je mange depuis des mois...


Un met que je ne digère plus, qui chaque jour garnit mon assiette, comme une plâtrée militaire, un pâté infâme dont la saveur n'a pas duré.


Ces visages, ces faciès, ces descriptions informes, ces jérémiades qui sans doute garnissent mon propre profil... je l'entends...

Une absurde quête virtuelle, qui ne s'incarnent pas dans l'être, dans l'in-carné.


Processus immonde que de croire en la rencontre éthérée, informatique, comme une délivrance au vide d'une vie matérielle absurde, décharnée, délavée.

Covid, stupide, éphémérides d'astéroïdes, ou autres causes morbides... cette occlusion fétide, nous entraine vers les abysses de vitrines délavées, de visages esseulés, de digestions figées. Névroses sur écrans incurvés, mal-être suintant sur souris engluées.


J'ai bu la tasse, inspiré l'irrespirable, traversé ces déserts d'insipides mélopées égotiques, en suffoquant, haletant, tirant une langue assoiffée (pauvre homme sec, à la recherche d'une maigre lampée). Sorte de reflet abjecte de moi-même, flagellant les touches d'un clavier avide, invoquant, suppliant, bégayant même quand quelques sésames daignaient s'ouvrir, tels des miettes dans mon écuelle.



0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Etre, ou ne pas être seuls dans nos solitudes

C'est comme un non-sens : je ressens ce vide en moi, ce manque dévorant, et j'aspire à le combler avec tant de force ! Mais cela ne veut pas dire que je ne m'aime pas. J'entends, je lis ce genre de "b

Veux tu me rencontrer (rencontre 2.0 -1ère partie-) ?

Journal de bord - 13 juillet 21 Voilà maintenant 11 mois... 11 mois de recherche sur l'océan des sites de rencontres ! Une éternité numérique, une confrontation aliénante avec l'outil 2.0 de la séduct

D'elles...

Je me demande... J'essaie de comprendre... Je n'envisage rien, juste chercher des bribes de clarté, des idées, des pensées. Comprendre, apprendre encore, toujours, entendre de nouveau comme au premier