L'effacement

Dernière mise à jour : juil. 13

22 août 20


La rupture nous assèche. Elle draine, exorcise nos âmes, et ne laisse qu'un vide impénétrable, une forteresse assiégée par de mornes élans...


Commence alors un long processus de deuil, une mise à nue lente, une agonie terrifiante. Un désenvoûtement intime, un déshabillage dans le noir de la solitude, une nouvelle monotonie qui s’égrène, inexorablement.


C'est le défi qu'on nous impose, sous le rejet qui explose, nous recroqueville, un shrapnel de non-dits, de rancœur.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Etre, ou ne pas être seuls dans nos solitudes

C'est comme un non-sens : je ressens ce vide en moi, ce manque dévorant, et j'aspire à le combler avec tant de force ! Mais cela ne veut pas dire que je ne m'aime pas. J'entends, je lis ce genre de "b

Rencontre 2.0 (2ème partie)

Que voilà une farce qui ne relève pas le goût du plat que je mange depuis des mois... Un met que je ne digère plus, qui chaque jour garnit mon assiette, comme une plâtrée militaire, un pâté infâme don

Veux tu me rencontrer (rencontre 2.0 -1ère partie-) ?

Journal de bord - 13 juillet 21 Voilà maintenant 11 mois... 11 mois de recherche sur l'océan des sites de rencontres ! Une éternité numérique, une confrontation aliénante avec l'outil 2.0 de la séduct